PANDI PANDA


Panda, Zoo de Beauval, novembre 2012


Non, je ne suis pas retombée en enfance et non je ne vous fais pas le remake, version JPV, du célèbre tube de Chantal Goya :)

...............................

   Que Dieu bénisse le journal télévisé de France 3 et surtout ses petits reportages :)

Jamais je n'aurais pensé pouvoir dire une chose pareille, moi qui ne jure que par les JT d'Arte et de France 2 !

  Pourtant ce midi du mois de juillet 2012, c'est sur France 3 que j'ai découvert le lieu dont je vais à présent vous parler.

Je m'étais déjà rendue, il y à quelques années, aux zoo de Thoiry, dans les Yvelines( où j'avais notamment adoré me retrouver dans le tunnel de verre au moment du goûter des lions ou voir un zèbre passer à deux mètres de la voiture dans laquelle je me trouvais) et au Parc des Félins, situé en Seine et Marne , qui comme son nom l'indique est le précarré de petits, gros et très gros matous :)

Le zoo de Vincennes était, quant à lui, à l'époque en rénovation. (Il faudrait d'ailleurs que je songe à me rattraper maintenant qu'il a rouvert ses portes) .

   A priori, je n'avais donc pas l'intention de me rendre dans un autre zoo d' Île de France, ou de ses proches environs, pensant, naïvement, avoir déjà vu les plus intéressants.

Mais ça c'était avant !

 Avant que je ne tombe sur ce reportage sur france 3 parlant d'un zoo, le plus visité et l'un des plus grands de France, se situant à Saint Aignan, près de Blois, (soit à environ deux heures et demie de route de Paris) dans le département du Loir-et-Cher.

 Le Zoo de Beauval.


Un parc zoologique qui a, de surcroît,  l'immense mérite de participer à la politique de sauvegarde des espèces en danger.

J'étais à deux doigts de zapper, me demandant pourquoi un zoo devait faire l'objet d'un reportage aussi long, lorsque j'entendis la journaliste annoncer que Beauval venait d’accueillir une autre espèce, après les koalas notamment, unique en France .

Laquelle d'après vous ?? Vous donnez votre langue au chat ?

 Eh bien il s'agit de pandas géants, lesquels constituent, soit dit en passant, une espèce en voie de disparition !

Oui oui vous avez bien lu ! 

Yuan Zi, le mâle, et Huan Huan, la femelle, un couple de pandas géants en provenance de Chine, ont été installés, en juillet 2012, dans une zone spécialement aménagée pour eux, avec notamment une forêt de bambou, dans la plaine asiatique du parc.

Depuis leur arrivée, l'affluence du zoo avait, selon la journaliste, bondi !

 Et aussi surprenant que cela puisse paraître, aussi bien les enfants que leurs parents semblaient subjugués par ces gros nounours !

Pour ma part, je savais que j'allais bientôt également faire partie de ce fan club.

 Est ce parce que mon premier grand nounours, alors que je n'avais que quelques mois, était.. devinez quoi ? Un Panda ...

Maybe......

Quand on dit que l'on est toujours rattrapé par son passé, ce n'est visiblement pas un mythe :)

    Toujours est t'il que 4 mois et une entrée,valable 48 heures, réservée via le site internet de Beauval plus tard, j'ai enfin pénétré, un samedi après midi du mois de novembre 2012, dans ce parc d'abord ornithologique, dès le début des années 1980, puis devenu zoologique en 1989.

Je fus sidérée devant l'immensité, à laquelle je ne m'attendais pas, des lieux.

    Le parc est en effet découpé en plusieurs espaces  : le bassin des manchots, la plaine asiatique, la savane africaine avec ses dromadaires, gorilles,orangs-outans, éléphants, fauves (tigre, panthère), autruches, zèbres, girafes, rhinocéros, un vivarium avec  des reptiles, iguanes ainsi que des tortues. 

Mais également une serre australienne avec des koalas, des kangourous et des okapis, un bassin à otaries et à lamantins, une mini ferme et enfin une serre d'oiseaux.

   Heureusement que j'avais prévu d'y passer 48 heures car la visite de tout le zoo est quelque peu chronophage !

 Surtout si vous souhaitez assister aux différents spectacles qui y ont lieu quotidiennement et que je vous invite à découvrir.

Bref, un week-end d'exploration que j'ai, pour ma part, adoré !

Outre le zoo, deux autres aspects de Beauval m'ont aussi séduite.

En premier lieu, le super restaurant des Jardins de Beauval, dont les baies vitrées donnent sur le jardin de l’hôtel et où tout, mais absolument, tout est succulent.

  Puis j'ai été charmée par les logements, situés à quelques centaines de mètres du parc, où il est possible de dormir.

J'avais, alors,  le choix entre les Jardins ou les Hameaux de Beauval.

J'ai donc choisi les premiers, se trouvant à environ 500 mètres de l'entrée du parc, et dont les 5 pavillons rappellent l'architecture indonésienne.

Du moins pour ce que j'en ai vu à la télé :)

Vous attendent des jardins, éclairés à la nuit tombée par des lampions, des petits ponts, des plans d'eau ainsi qu'une piscine qui vous procureront tout le bien être dont vous aurez besoin.

    Pour ce qui est des chambres, vous serez également agréablement surpris : spacieuses, à décoration balinaise, avec terrasses et balcons avec vue !!

  En ce qui me concerne j'ai opté pour une ambiance romantique en prenant mes quartiers dans une grande chambre avec lit à baldaquins.

Autant vous dire que je m'y suis  immédiatement bien sentie.

Depuis ma visite fin 2012,  un troisième hébergement y a, par ailleurs, ouvert ses portes .

Enfin pour vous remettre d'une journée harassante, parce que oui ça peut être éprouvant de se balader toute la journée dans un zoo :), vous pourrez toujours vous délasser au sein du SPA et profiter des nombreux soins et massages :)

Plutôt alléchant comme programme non ?

Voici donc Beauval en images (en novembre 2012)

entrée du parc










































Ara rouge






























la plaine asiatique




l'attraction numéro 1 de Beauval






la fameuse chambre avec lit à baldaquins





 Et si le cœur vous en dit, vous pouvez également partager avec moi vos impressions, émotions et pourquoi pas interrogations après lecture de cet article. 

Si si n'ayez pas peur :)

     Pour laisser vos commentaires c'est donc, un peu plus bas, juste après le logo du Journal d'un Pigeon Voyageur et le libellé de l'article.

Alors à vos plumes !
 
NB: Il vous faudra prouver que vous n'êtes pas un "ordinateur" pour voir votre commentaire publié :-)

Libellés : , , , ,