PAROLES D'AMOUREUX DU VOYAGE : FAFA, REDACTRICE DU BLOG FAFA EXPAT


Fafa dans une école de Lagos au Nigéria


Parce que les possibilités d'envisager les voyages sont infinies,



Parce qu'être un(e) "traveladdict" est une dépendance,  non  répréhensible pénalement, qui, au contraire, nous enrichit,

Parce que de la découverte d'une même destination, chaque voyageur ressent  et garde en mémoire des émotions ainsi que des souvenirs qui lui sont propres, lesquels sont marqués par son expérience et son histoire personnelles,

Parce que plusieurs avis valent toujours mieux qu'un seul,

Parce que tout simplement l'essence du JPV demeure, depuis l'origine, le partage,

Donner la parole, sur le blog, à des amoureux du voyage, m'est dès lors apparu comme une évidence.



    Drôle, juste, bien écrit, pétillant et empreint de sincérité, tels sont les mots qui me viennent à l'esprit pour décrire le blog Fafa Expat, derrière lequel se cache Fafa, sa rédactrice, notre 9 ème invitée de Paroles d'Amoureux du Voyage.

Son univers, je l'ai découvert, fin novembre 2014, au détour de la sélection Lifestyle du jour, dont elle faisait partie, de la plateforme Hellocoton (sur laquelle j'avais, quelques semaines plus tôt, inscrit le JPV).

   Ce billet de Fafa Expat, alors plébiscité par les lecteurs, abordait une thématique à laquelle je ne pouvais qu'être sensible : l'attrait pour les voyages ainsi que l'éventuelle transmission intergénérationnelle de ce goût.

Un post que j'ai lu, que j'ai adoré et dans lequel je me suis tout de suite retrouvée.

    Séduite par la plume et la vision développée par l'auteur,  il ne m'aura fallu que quelques heures pour revenir sur ce blog et commencer à lire les autres articles déjà publiés.

Allais je demeurer sous le charme ?

La réponse n'a pas tardé à fuser : OUI !

Oui pour les raisons que j'évoque au tout début de cet article.

 Oui également car à travers ce blog, commencé en février 2014 afin de donner des nouvelles à ses proches, Fafa nous raconte, sans fards, ses tribulations de jeune femme cumulant plusieurs casquettes : expatriée, épouse, maman, bloggeuse et journaliste d'entreprise ! 

D'ailleurs la phrase d'accroche qui accueille le visiteur en atteste car elle donne, à mon sens, tout de suite le ton : 

"Les Tribulations et les humeurs d'une expat, maman pas parfaite, épouse pas modèle, attach(i)ante, curieuse et passionnée".

Et Oui enfin parce que ses récits ont pour cadre l'Afrique où elle vit depuis 4 ans.

     Ainsi, à travers ses yeux et ses mots, le lecteur découvre Lagos, l'effervescente capitale du Nigéria (ce géant d'Afrique de l'Ouest où je me suis rendue à plusieurs reprises à la fin des années 90 et qui ne saurait se résumer uniquement à Boko Haram comme je vous le disais déjà ici) et Pointe Noire, seconde ville du Congo-Brazaville, (en Afrique Centrale) où elle s'est installée depuis septembre dernier.

Les articles, qui se veulent objectifs et sincères, du blog  Fafa Expat réussissent le tour de force de donner un véritable éclairage "de l'intérieur" sur la réalité, avec ses points positifs et négatifs, de la vie dans ces deux pays.

Une vision qui tord, souvent et au passage, le cou aux nombreux clichés et ou préjugés,  que les médias véhiculent trop aisément sur le continent africain.

Mais cela ne veut pas dire que sa rédactrice ne dépeint que des moments joyeux, qu'elle occulte  les difficultés qu'elle a pu rencontrer sur place, qu'elle n'a pas conscience d'être, par son statut d'expatriée, une privilégiée ou qu'elle ferme les yeux sur les réalités sociales ardues auxquelles sont confrontées les populations les plus démunies.

Bien au contraire.

      Avec elle, réflexions, apprentissages et émotions sont, eu égard à mon expérience de lectrice, toujours au rendez vous.

Ainsi,  j'ai lu avec beaucoup d'intérêt, moi qui envisage depuis quelques mois une courte escapade à Lagos, ses posts dédiés à la question sécuritaire dans la capitale nigériane.

 J'ai éclaté de rire à la lecture de ses articles sur la nécessité de comprendre le pidjin au Nigéria où sur "Tu sais que tu es expat au Congo quand" car certaines situations me sont familières.

 Je ne pouvais qu’acquiescer aux constats dénoncés dans le billet consacré au racisme et j'ai été très émue en lisant le récit d'Alice.

Mais je ne vous en dit pas plus pour vous laisser le soin d'aller découvrir tout cela et bien plus encore par vous même :)

   Après un tel portrait impossible donc de douter un seul instant de l'amour de Fafa, cette citoyenne du monde (de part ses origines et ses choix de vie), pour le Voyage.

 Car il faut  plus qu'aimer l'aventure et avoir, en outre, une sacrée curiosité des autres pour s’expatrier, aussi loin des siens, après des études en dehors de la France !

 A moins que.... le gêne du voyage lui ait été transmis par ses parents comme elle se posait, elle même, si justement la question dans cet article, celui par lequel j'ai découvert son monde il y a plus de six mois ?

Il semblerait, en effet, que, dans son cas, le fruit ne soit pas tombé très loin de l'arbre :)

    Pour ce 9 eme rendez vous de Paroles d'Amoureux du Voyage, partez donc à la rencontre de Fafa !

...................................................

Que t’évoque la notion de voyage ?

Pour moi voyage rime avec partage

Je fais, en effet, partie de ceux qui aime voyager en famille, en couple ou avec des amis, pour que l’on puisse découvrir ensemble de nouvelles choses, s’extasier ensemble devant un paysage ou rire ensemble d’un souvenir embarrassant :). 

Cela me fait penser au film Into the wild, lorsque le héros, solitaire, conclut à la fin « Happiness is only real when shared » (Le bonheur n’existe que lorsqu’il est partagé). 

A mon sens, le fait de voyager participe aux bonheurs de la vie et j’aime le fait de pouvoir partager ce bonheur la avec les personnes qui me sont chères.

Par ailleurs, le voyage est, pour moi, une incroyable source de richesse et d’inspiration  !



Que recherches tu lorsque tu parcours un blog de voyage ?

   Principalement de l’émotion, de la sincérité ainsi que de l’humilité et, en bonus, pourquoi pas une touche d’humour

Ainsi, j’aime les blogs dont le contenu est très soigné et nous fait vivre les émotions qu’a pu ressentir son auteur.

 La sincérité est également une qualité que je recherche même si je suis consciente, en ma qualité de bloggeuse, de la difficulté, par moments, de l'exercice car la façon d’aborder certains sujets peut susciter des débats très vifs.

Toutefois c'est un objectif dont il ne faut pas se départir car l’honnêteté envers ses lecteurs est, à mon sens, primordial.

 Par exemple lorsqu’on parle d’une ville ou d un pays il ne faut pas que le lecteur ait le sentiment de lire un énième guide touristique. Il doit pouvoir ressentir le vrai, l’humain derrière chaque mot employé par l'auteur du blog. 

Et enfin l’humilité. Tout simplement parce que j’ai du mal avec les étalages fanfaronnant de "moi j’ai fait tel pays et tel pays "avec limite un trophée à la main.

Une attitude qui est aux antipodes de ma vision du voyage que je peux résumer ainsi : réaliser l'immensité du monde et savoir se faire tout petit pour apprendre une multitude de choses des autres.



Comment définis tu le Journal d'un Pigeon Voyageur en deux ou trois adjectifs ?


Je dirai qu'il est tout à la fois fascinant, enrichissant, et « motivant» ;-).

 Le JPV fait partie de ces blogs qui font réellement voyager le lecteur avec des mots justes, des récits fluides et des photos qui font rêver ! Certaines d'entre elles donnent d'ailleurs vraiment envie de sauter dans le premier avion !

 Merci Ivy de prendre le temps de détailler tes impressions pour nous plonger dans chacune de tes escapades.


Le JPV t a t il donné envie de découvrir une destination déjà évoquée sur le blog ? Si oui, laquelle et pourquoi ?



Le JPV m’a donnée envie de découvrir d’autres pays d’Afrique à l'instar du Ghana

 Une amie nigériane m’avait déjà convaincue, il y a quelques temps, qu’il faisait partie des pays africains à découvrir alors en voyant les photos et les récits du JPV sur le Ghana je me dis, qu’effectivement, ce pays vaut le coup que l’on s y intéresse. 

En dehors de l’Afrique, je cherchais aussi une destination européenne pour une escapade en amoureux. 

Ne connaissant pas bien le Portugal, l’article sur Porto a attiré mon attention mais à discuter avec mon homme car nous avons plusieurs destinations en tête !

Pourquoi avoir choisi cette photo pour illustrer l'interview ?

Parce que celle-ci est très représentative de ma première expérience d’expatriation en Afrique.

Je venais d’arriver au Nigeria et j’ai travaillé dans une petite école pour enseigner le français.

(J’ai volontairement flouté les visages des enfants pour qu’ils gardent leur anonymat)

 Ce jour là, c’était la fête de l’indépendance.

A cette occasion, les enseignantes ainsi que les enfants portaient des vêtements traditionnels et chaque professeur avait apporté un plat traditionnel de son pays d'origine : autant vous dire que c’était absolument fabuleux ! 


Raconte moi ton plus beau souvenir de voyage

  Question difficile dans la mesure où chaque voyage a son lot de beaux souvenirs et que je suis, de surcroît, nostalgique d’à peu près tout et rien ;-).

 Mais je vais en évoquer deux qui me tiennent vraiment à cœur (oui oui c’est trop dur de choisir) !

 Le premier c’était à Liverpool en 2010

Mon chéri m’avait organisée un voyage surprise dans la ville des Beatles ( étant une grande fan du groupe)

 Nous avons logé dans le fameux hôtel « hard day’s night », en référence à un de leurs tubes, et avons visité la ville en long, en large et en travers ! 

Beaucoup d’émotions durant cette escapade !

    En deuxième position c’est un voyage à Madagascar (le pays où je suis née mais où je n' ai pas vécu) en 2009.

 Je suis allée à Majunga où nous avons longé une magnifique plage déserte en quad

   Ensuite, avec mon compagnon de l’époque, nous sommes, assis à bord d'une pirogue, allés en mer avec des pêcheurs qui nous ont expliqués leurs techniques traditionnelles de pêche. 

En dépit du mal de mer que nous avons dû affronter, je garde un très bon souvenir de cette expérience.


Quelle est ta travel list idéale et pourquoi ce choix de destinations ?

   Même si je rêve de visiter plusieurs pays, je reconnais qu'il n'est pas évident de concilier cette envie avec notre statut actuel d'expatriés qui nous incite, la plupart du temps, à rentrer en France pour les vacances afin d'y revoir parents et amis.

Mais cela ne nous empêche pas de songer à de véritables destinations de vacances que nous arriverons peut être à prendre d'ici un an ou deux peut être.. 

Alors actuellement  dans notre top 3 figurent :

l’Afrique du Sud : un pays qui nous tente depuis longtemps, une destination sympathique à visiter en famille et que beaucoup de personnes nous ont conseillé alors why not ?

New York :une ville qui nous fascine et que l'on espère pouvoir découvrir tous les deux ou en famille.

- la Thailande : un pays qui semble faire l'unanimité aussi bien auprès des blogueurs que je suis, de personnes de mon entourage que des touristes. Autant vous dire que cela me donne à présent envie de m'y  rendre.

Et pour ne rien gâcher, les paysages ont l’air tout simplement dingues et les spécialités culinaires attisent ma curiosité ;-)

............................................


Merci Fafa d'avoir accepté, malgré ton planning chargé de ces dernières semaines, de répondre à cette interview.

Chers lecteurs, ne manquez pas à présent d'aller découvrir le blog Fafa Expat, qui,  j'en suis certaine, vous séduira,sur les réseaux sociaux où il est présent :notamment ses pages  facebook et Instagram.



Et pour ceux qui n'ont pas encore lu les articles du JPV consacrés au Ghana  et à Porto dont parle Fafa dans cette interview, vous savez ce qu'il vous reste à faire :)


A très vite pour découvrir un (e) autre amoureux du voyage! 

Et si le cœur vous en dit, vous pouvez également partager avec moi vos  impressions, émotions et pourquoi pas interrogations après lecture de cet article. 

Si si n'ayez pas peur :)

     Pour laisser vos commentaires c'est donc, un peu plus bas, juste après le logo du Journal d'un Pigeon Voyageur et le libellé de l'article.

Alors à vos plumes !

NB: Il vous faudra prouver que vous n'êtes pas un "ordinateur" pour voir votre commentaire 



Libellés : ,