DU BONHEUR D'OSER






« L’avenir n’est pas ce qui va nous arriver mais ce que nous allons en faire ».


Un postulat (posé par le philosophe français Henri Bergson) dont le sens interpelle, encore davantage, à l’aune de l'année nouvelle.

Période, ô combien, synonyme de (nombreuses) résolutions ..... plus ou moins tenues ultérieurement.

   Pour ma part, je suis loin d’avoir attendu les prémices de 2016 pour envisager une autre destinée pour le JPV.

J'ai, en effet, clôturé l'année dernière en vous promettant ( pour rappel ici) quelques surprises pour les mois à venir.


Une annonce qui, à vrai dire, s'inscrivait dans la continuité de cette quête de l'innovation (indiscutablement liée à mon souhait de voir le JPV évoluer positivement) dont je ne me suis jamais départie depuis les (modestes) débuts du blog il y a 18 mois.


J'en veux pour preuve les modifications plurielles (portant essentiellement sur la forme et ayant, notamment, été évoquées   et dont il a, au fil du temps, été l'objet afin de vous assurer une meilleure navigation.

Que ces transformations (lesquelles ont tout de même eu le mérite d'exister) aient pu paraître petites,  étonnantes ou insuffisantes, soit.

Mais n'oublions pas que c’est en forgeant que l’on devient forgeron : )

Dès lors, rien de tel que l'action du Temps alliée au coup de main (salvateur) de personnes disposant de compétences techniques vous faisant cruellement défaut pour, in fine, venir
 à bout de ces difficultés semblant, à première vue, insurmontables.

Ainsi, fin 2015, les hasards d’un rendez-vous professionnel,  lui même suivi d’une discussion à bâtons rompus et de plusieurs échanges de mails avec un génie de l’Informatique (à la fois professionnel, compétent, talentueux et que je remercie infiniment pour tout le travail abattu !) ont réussi à me convaincre que l'heure était enfin venue de mettre en œuvre (certes un peu plus tôt que prévu) cette nouvelle (et importante) étape du JPV dont il sera question aujourd’hui.

Reste que j'ai, nonobstant l’excitation liée à l’imminente matérialisation de ce projet (auquel je songeais depuis déjà plusieurs mois),  eu peur.

Oui, je l'avoue.

Peur (légitime) de quitter, alors que personne ne m'y contraignait, la zone de confort que j'étais, peu à peu, parvenue à me créer sur Blogspot pour ..... tendre vers l'Inconnu.


Une inquiétude que j’ai, pourtant, réussi à balayer en me remémorant deux choses :

Mon désir d'aller perpétuellement de l'avant dans chacunes de mes entreprises ainsi que cette citation, très à propos,  d’ Épictète (philosophe stoïcien grec) :  

« Tout est changement. Non pour ne plus être mais pour devenir ce qui n’est pas encore »


De fait, ces évolutions que vous allez, dans quelques instants, découvrir ne signent en rien l'abandon de l'essence intrinsèque  ( celle qui, envers et contre tout, demeure de vous faire voyager avec émotions, depuis votre salon, vers des destinations atypiques ou pas) du JPV.

Bien au contraire !


Car ce jalon supplémentaire, que je suis très heureuse à présent de poser, me permet d'écrire une nouvelle page de l'Histoire de ce blog.

Une de celles qui s'inscrit, de surcroît, dans ce désir de pérennité que j'appelais déjà de mes vœux en juillet dernier.

Voilà, tout est dit !

Il ne vous reste donc plus (pour ne rien manquer des futurs billets) qu'à découvrir  et à ajouter en favori la nouvelle (car la précédente sera rendue inaccessible dans une semaine) adresse du Journal d'un Pigeon Voyageur que voici :

www.journaldunpigeonvoyageur.com


(sachez que la version PC vous réserve une petite surprise en sus de celles qui vous attendent sur la version mobile. Je dis ça je dis rien)

  Puisse cette nouvelle interface virtuelle, où je partagerai désormais mes échappées touristiques, satisfaire, encore davantage, votre soif de découvertes hors des sentiers battus !


Voyageusement vôtre !



Libellés : ,